Au Refuge du Lachat, « Le crime est notre affaire »…

//Au Refuge du Lachat, « Le crime est notre affaire »…

Au Refuge du Lachat, « Le crime est notre affaire »…

En 2007, le Refuge du Lachat est le théâtre d’une étrange activité…

Pourquoi André Dussolier, Catherine Frot et Annie Cordy essayent-ils de résoudre sur la terrasse du refuge l’énigme d’un assassinat ?

Parce que le Refuge du Lachat est choisi comme un des lieux de tournage du film « Le crime est notre affaire » du réalisateur Pascal Thomas.

Cette comédie policière, librement adaptée de nouvelles d’Agatha Christie, met en scène pour la seconde fois après le film « Mon petit doigt m’a dit », Catherine Frot et André Dussolier, en couple enquêteur.

Le tournage s’est effectué en Savoie, en Isère et dans la vallée d’Aoste.

L’histoire :

A l’occasion d’un voyage en train pour rendre visite à sa nièce Prudence et son mari Bélisaire Beresford (Catherine Frot et André Dussollier), la tante belge Babette (Annie Cordy) est témoin d’un assassinat dans le train roulant dans le même sens, mais plus vite, sur la voie parallèle. Bélisaire ne la prend pas au sérieux tandis que Prudence, qui s’ennuyait dans une existence ronronnante, y croit vraiment. Elle arrive à se faire embaucher comme cuisinière chez la famille Charpentier, dont la propriété jouxte l’endroit où le cadavre a probablement été jeté hors du train. Le père Charpentier (Claude Rich), radin et acariâtre, reçoit ses trois fils : Frédéric (Melvil Poupaud), Raphaël (Alexandre Lafaurie) et Augustin (Christian Vadim). Sa fille Emma (Chiara Mastroianni), qui vit sous le même toit, entretient une liaison avec le médecin de famille (Hippolyte Girardot).

Prudence a tôt fait de retrouver le cadavre d’une inconnue, au grand dam de la maisonnée. S’agit-il de la veuve du quatrième fils Charpentier, mort à la guerre ? Et qui l’a tuée ?

La bande annonce (avec le Refuge du Lachat) :

http://www.dailymotion.com/video/x6vmlc_le-crime-est-notre-affaire-bande-an_shortfilms

2018-02-12T15:11:07+00:00